Barbora Krejcikova révèle le conseil amusant que Jana Novotna lui a donné un jour lors d’une séance de questions-réponses avec les fans de Wimbledon

De plus : Quelle règle du tennis changerait-elle si elle le pouvait ?

L’ancienne championne de Roland Garros Barbora Krejcikova a connu une belle remontée à Wimbledon. Après avoir débuté le tournoi sur gazon avec seulement sept victoires en simple cette saison, la Tchèque s’est qualifiée pour les quarts de finale pour la première fois, où elle affrontera une autre ancienne vainqueure à Paris, Jelena Ostapenko, sur le Court central.

Le gros salaire qui accompagne un tel exploit rendrait également très heureuse Jana Novotna, la défunte mentor de la Tchèque, l’ancienne joueuse de Wimbledon. Alors qu’elle attendait la fin d’un autre retard dû à la pluie lors des Championnats de cette année, qui a affecté son match de double contre Laura Siegemund mardi, Krejcikova a révélé le conseil amusant que Novotna lui avait donné un jour lors d’une séance de questions-réponses avec des fans sur X, anciennement Twitter.

« Je n’ai pas de réponse précise pour être honnête. Je pense encore BEAUCOUP à elle, donc elle m’apprend encore quelque chose d’une certaine manière », a écrit Krejcikova. « Je pense que ses conseils seraient plus précis maintenant.

« Mais le plus drôle, c’est qu’elle tenait absolument à ce que je commence à voyager en classe affaires dès que j’en aurais les moyens. »

Mais ce n’est pas tout ce que nous avons appris au cours de l’heure et demie que Krejickova a passée à taper. Quels sont les autres points marquants ?

  • « J’ADORE LES TRAINS. » Krejcikova est une « grande fan » des transports en commun.
  • Un endroit où ce globe-trotter n’est jamais allé mais où il aimerait aller ? « L’Alaska, pour voir des ours. »
  • Plats préférés ? « Steak et sushi » et sorbet au citron en dessert.
  • Du lait dans le thé, c’est non (« Je n’aime pas du tout le lait », a-t-elle dit), mais de l’ananas sur une pizza, c’est oui ? Le jury n’a pas encore tranché.
  • Elle a passé beaucoup de temps à réfléchir à son sandwich de rêve (« Pain complet, poulet, bacon, fromage, laitue, sauce aux canneberges, sel et poivre – le tout grillé », dit-elle. Le fait de griller est très important : « Je déteste les sandwichs froids. »)

Elle fait aussi un super gâteau aux myrtilles. (Mais celui-là, on le savait déjà.)

Lire la suite : En quête de forme, Barbora Krejcikova fait une blague effrontée sur la « boulangerie » à ses dépens

Les questions auxquelles elle a répondu ne concernaient pas uniquement ses intérêts hors du court. Krejcikova est une fan de tennis reconnue (contrairement à certains de ses pairs) qui aime assister aux matchs au bord du court dès qu’elle le peut lors d’un tournoi, mais son match en direct préféré était un souvenir d’enfance.

Il s’agissait en effet d’un double (Lucie Safarova et Nicole Vaidisova contre Dominika Cibulkova et Daniela Hantuchova) en 2008, où la future gagnante d’un Grand Chelem servait de ramasseur de balles.

Elle adorait regarder Roger Federer et Rafael Nadal, « adorait » Justine Henin et changerait également deux règles de ce sport si elle le pouvait.

« Il y a plus de temps pour servir que 25 secondes », a-t-elle écrit. « Et pour être honnête, je ne suis pas fan des grognements, surtout quand ils sont irréguliers, c’est-à-dire quand votre adversaire commence à grogner ou à grogner plus fort pendant les points clés, cela peut être dérangeant. »

Après s’être déconnectée, Krejcikova a promis qu’il était temps de « revenir aux affaires », et mercredi, cela signifie chercher une première demi-finale en Grand Chelem depuis son triomphe parisien il y a trois ans.

Elle aborde son quart de finale contre Ostapenko après avoir perdu cinq de leurs sept rencontres en carrière, y compris les trois dernières.